Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MATUVU


blinkie-098-03.gif  








 




 

























http://www.meilleurduweb.com/images/pub/votez_88.31.gif

si certaines photos ne sont pas libres de droits, veuillez m'excuser, prévenez-moi et je les enlèverai
 

DÉVELOPPEMENT DURABLE OU ARGENTOCRATIE, MULTINATIONALECRATIE, ACTIONNARIACRATIE? PUBLIC OU PRIVÉ? SOLIDARITÉ OU INDIVIDUALISME? QUEL SENS A NOTRE VIE? TRAVAILLER POUR VIVRE, VIVRE POUR TRAVAILLER? QUELLE SOCIÉTÉ DEMAIN? NE NAISSONS-NOUS QUE POUR TRAVAILLER ET ÊTRE RENTABLE? SOIS RENTABLE OU DISPARAIS? LES ACTIONNAIRES SONT-ILS LES SEULS À AVOIR DROIT AU BONHEUR? L'HOMME, À TRAVERS SON HISTOIRE, DEPUIS LES ÂGES PRÉHISTORIQUES, SES SOUFFRANCES, SES RENCONTRES AVEC LES PHILOSOPHES HUMANISTES, N'A-T-IL RIEN RETENU, TIRÉ AUCUNE LEçON? COMMENT A-T-IL PU SE LAISSER ALLER À UNE TELLE ALIÉNATION FINANCIÈRE ET MATÉRIALISTE ET DONNER PLUS DE VALEUR À L'ARGENT PLUTÔT QU'À LA VIE? ROUSSEAU ET VOLTAIRE DOIVENT SE RETOURNER DANS LEUR TOMBE. LA RICHESSE N'EST PAS CELLE QUE L'ON CROIT, ON N'A JAMAIS VU UN COFFRE-FORT SUIVRE UN CERCUEIL. NOS YEUX NE PEUVENT SE REFLÉTER QUE DANS LES YEUX D'UN AUTRE, JAMAIS DANS UNE LIASSE DE BILLETS, MÊME SI CELLE-CI LES FAIT BRILLER ! LA RICHESSE C'EST LES AUTRES, ON N'EST RIEN SANS LES AUTRES. NOUS SOMMES À LA CROISÉE DES CHEMINS, UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE ! AMOUR ET RESPECT.





SOLIDAIRE

 

CONTRE LE
MASSACRE
DES DAUPHINS
AU JAPON
VIDÉO (ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR)
PÉTITION

PÉTITIONS DE RÉSEAU CÉTACÉS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes


Pour nourrir un animal abandonné,
CLIQUEZ ICI


Vous cliquez chaque jour
C'est gratuit et sans engagement.
Les sponsors de ce site financent des repas
 distribués par la SPA.

Vous pouvez offrir encore plus de repas en
 achetant dans la boutique de ClicAnimaux.





DE MÊME, IL EXISTE






Handle with care







Bienvenue sur le site de GALGOS France

voir l'articlelogo asso


undefined

  nouveau danger mortel pour les abeilles



Abeille sentinelle de l'environnement
La charte



Signez pour une Déclaration Universelle
pour le Bien-être animal.



CHASSE AUX PHOQUES
le combat continue
(GIF)



Retour accueil

SIGNEZ SUR LE SITE
DE 30 MILLIONS D'AMIS
LES PÉTITIONS MISES
EN LIGNE



SITE DE LA PMAF
si vous aimez les animaux, à mettre absolument dans vos favoris,visitez, signez, soutenez, et peut-être devenez bénévole



















Signez la petition pour remplacer les tests sur les animaux dans l'UE

PÉTITION POUR L'ABOLITION DU COMMERCE DE LA FOURRURE

PÉTITION ANTI-FOURRURE
(chiens et chats)




Econo-Ecolo, le guide des économies écologiques.Gestes écocitoyens


 

Cosmétique Bio


COMPARAISON DES ÉLEVAGES TRADITIONNEL,BIO ET LABEL ROUGE POUR CHAQUE ANIMAL
Calendrier perpétuel

DÉCLARATION UNIVERSELLE
DES DROITS DE L'ANIMAL





ÉCOVOLONTARIAT
MODE D'EMPLOI























Notre Planète info







CALCULEZ VOTRE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE



 

 

 

 

 

logo.jpg

FREEMEN

est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que :

• le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique,
mais aussi politique et économique

• s’attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles
économiques et, particulièrement, de la notion de « croissance »

Au delà, comme le nom « Freemen » l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle « chaîne », un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout. En créant des liens entre eux, les « Freemen » augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les, rejoignez-nous …


La pile Freemen, Agrégateur

Vampyr sentimental
Marionnettes en prison
Voyages en poésie
Equilibre instable
Géoclic
Le grand ménage
Activart (Intelliblug)
ChampG
_002
A tous les hommes libres
Adamantane.orgue
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
Carnets de Nuit
Dernières nouvelles de l'homme
Dieu des chats
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Dérapages
Ecolodujour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Grande Question
Javafred
Juliette Robert
L'ex(con)centrée
La Danse du Temps
La fin du capitalisme
La liste à suivre
Le site de la pauvreté intérieure
Le Blog à Rythme
Les méditations du sauvage
Malisan
Melanchalys
Mon Paysage
Nathalie NGK
PoliTIK'show
Regard Sur
SDF
Sab et l'autre
Sebos31
Tristram Shandy
Welcome To The Brave New World
Adam Kesher
Nues > news blog
Eco-echos
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Source de la vie
Chambre avec vue
Quotidien Durable
Remises en cause
Noolithic
Sof
Fsens
Muji
Mitsu Girlz
Duplex
La Faim d'un monde
Le Mague
Toucher Rectal
EKoloGik.com
Chroniques Martiennes
Daeron
Emile Bonjour
Fragola
Mythologie(s)
Ostende
Envie d'ailleurs
Michalon
Fred de Mai
Imagine 2012
Imagine 2050
Slovar les nouvelles
Utopie possible
Skyblogscope
Un œil sur la planète…
Pticrom
Samuel Desgane
Lux
Crise dans les medias
Le Barrablog
La grande confusion
Tout allant vert
Europeus
Le Monde citoyen
Objectif planète
Aquafiestas
Gouvernance
La rage du peuple…
Cap21 Normandie
Moneinonline
Des bulles
Thierry Crouzet
Développement durable et communication
Page 2007
Débords
This is the end
On refait le blog

Zara-écolo


Retour à freemengoogle

17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 15:42
Voici un message que je viens de recevoir:

A diffuser partout et sans aucune modération...

Cri de colère et de détresse, cri de révolte !
 - Laure Véziant professeur des écoles à Montélimar -
 
Je suis la maîtresse de Gevorg, le fils de Karin et Armen, qui est arrivé en Cours Préparatoire dans ma classe l'an dernier.

Je suis la maîtresse de Gevorg qui a disparu de ma classe vendredi 16 novembre en laissant toutes ses affaires, même ce gros bâton de colle dont il est si fier.

Je suis la maîtresse de Gevorg et d'autres encore dans la même situation, qui voient sa chaise vide tous les jours et qui savent que leur tour peut arriver.
 
Je suis la maîtresse de 22 enfants de 6 ans qui apprennent qu'en France un enfant peut être obligé de s'enfuir de nuit avec sa famille parce qu'il n'est pas français.

Je suis une maîtresse qui doit enseigner à 22 enfants, qu'on est tous égaux, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs, que les lois sont faites pour nous protéger, que c'est ce qu'on appelle les droits de l'homme dont on est si fiers en France.
Je suis une maîtresse qui doit arriver à faire comprendre à 22 enfants que l'on doit résoudre les problèmes en s'expliquant, et que lorsqu'on est dans son droit on sera écouté et protégé... « parce que c'est ça la justice, hein maîtresse ? »

Je suis la maîtresse d'autres enfants sans papiers qui me regardent faire l'appel sans Gevorg et qui continuent à apprendre à lire dans la langue d'un pays qui ne veut pas d'eux.
Je suis une maîtresse parmi tant d'autres qui devraient tous les jours essayer d'expliquer l'inexplicable, accepter l'inacceptable, et ravaler cette rage et ce dégoût d'être la fonctionnaire d'un Etat qui mène une chasse à l'homme abjecte et dégradante.

Aujourd'hui je voudrais vous faire comprendre à quel point mes collègues et moi-même sommes choqués par ces drames humains, par cette politique de chiffres, de pourcentages et de quotas appliquée à des personnes, des hommes, des femmes et des enfants.

Je voudrais vous faire comprendre à quel point cette souffrance engendrée par cette politique, devient ingérable, insupportable pour nous, comme pour les enfants et les familles concernées. Je voudrais vous dire à quel point nous avons mal devant ces bureaux vides, ces cahiers abandonnés et ces stylos que personne ne vient réclamer.

Je voudrais vous dire à quel point j'ai peur d'arriver en classe et d'avoir perdu Gevorg ou Alexandre ou un autre encore, parce que, non, ce ne sont pas des numéros ou des quotas, mais parce que je les connais, je connais leurs sourires, je connais leurs yeux.

Nous n'en pouvons plus de nous taire et de voir des familles en danger rejetées en toute connaissance de cause ! Nous n'en pouvons plus de nous demander en permanence ce qui va leur arriver là bas !
Nous ne voulons plus être complices de non assistance à personne en danger.
 
Je voudrais vous faire partager cette réflexion de William Faulkner : « 
Le suprême degré de la sagesse est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue pendant qu'on les poursuit. 
Alors merci à tous d'être là et de partager le rêve de Karin, Armen, Alexandre, Gevorg et Grigory leurs enfants : Vivre sereinement auprès de nous, venir chaque matin à l'école, et que ce rêve, avec eux et avec tous ceux qu'on veut chasser hors de notre pays, on ne le perde pas de vue.


Amour et respect

Partager cet article

Repost 0

commentaires