Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MATUVU


blinkie-098-03.gif  








 




 

























http://www.meilleurduweb.com/images/pub/votez_88.31.gif

si certaines photos ne sont pas libres de droits, veuillez m'excuser, prévenez-moi et je les enlèverai
 

DÉVELOPPEMENT DURABLE OU ARGENTOCRATIE, MULTINATIONALECRATIE, ACTIONNARIACRATIE? PUBLIC OU PRIVÉ? SOLIDARITÉ OU INDIVIDUALISME? QUEL SENS A NOTRE VIE? TRAVAILLER POUR VIVRE, VIVRE POUR TRAVAILLER? QUELLE SOCIÉTÉ DEMAIN? NE NAISSONS-NOUS QUE POUR TRAVAILLER ET ÊTRE RENTABLE? SOIS RENTABLE OU DISPARAIS? LES ACTIONNAIRES SONT-ILS LES SEULS À AVOIR DROIT AU BONHEUR? L'HOMME, À TRAVERS SON HISTOIRE, DEPUIS LES ÂGES PRÉHISTORIQUES, SES SOUFFRANCES, SES RENCONTRES AVEC LES PHILOSOPHES HUMANISTES, N'A-T-IL RIEN RETENU, TIRÉ AUCUNE LEçON? COMMENT A-T-IL PU SE LAISSER ALLER À UNE TELLE ALIÉNATION FINANCIÈRE ET MATÉRIALISTE ET DONNER PLUS DE VALEUR À L'ARGENT PLUTÔT QU'À LA VIE? ROUSSEAU ET VOLTAIRE DOIVENT SE RETOURNER DANS LEUR TOMBE. LA RICHESSE N'EST PAS CELLE QUE L'ON CROIT, ON N'A JAMAIS VU UN COFFRE-FORT SUIVRE UN CERCUEIL. NOS YEUX NE PEUVENT SE REFLÉTER QUE DANS LES YEUX D'UN AUTRE, JAMAIS DANS UNE LIASSE DE BILLETS, MÊME SI CELLE-CI LES FAIT BRILLER ! LA RICHESSE C'EST LES AUTRES, ON N'EST RIEN SANS LES AUTRES. NOUS SOMMES À LA CROISÉE DES CHEMINS, UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE ! AMOUR ET RESPECT.





SOLIDAIRE

 

CONTRE LE
MASSACRE
DES DAUPHINS
AU JAPON
VIDÉO (ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR)
PÉTITION

PÉTITIONS DE RÉSEAU CÉTACÉS


Cyber @cteurs : le site d'actions citoyennes


Pour nourrir un animal abandonné,
CLIQUEZ ICI


Vous cliquez chaque jour
C'est gratuit et sans engagement.
Les sponsors de ce site financent des repas
 distribués par la SPA.

Vous pouvez offrir encore plus de repas en
 achetant dans la boutique de ClicAnimaux.





DE MÊME, IL EXISTE






Handle with care







Bienvenue sur le site de GALGOS France

voir l'articlelogo asso


undefined

  nouveau danger mortel pour les abeilles



Abeille sentinelle de l'environnement
La charte



Signez pour une Déclaration Universelle
pour le Bien-être animal.



CHASSE AUX PHOQUES
le combat continue
(GIF)



Retour accueil

SIGNEZ SUR LE SITE
DE 30 MILLIONS D'AMIS
LES PÉTITIONS MISES
EN LIGNE



SITE DE LA PMAF
si vous aimez les animaux, à mettre absolument dans vos favoris,visitez, signez, soutenez, et peut-être devenez bénévole



















Signez la petition pour remplacer les tests sur les animaux dans l'UE

PÉTITION POUR L'ABOLITION DU COMMERCE DE LA FOURRURE

PÉTITION ANTI-FOURRURE
(chiens et chats)




Econo-Ecolo, le guide des économies écologiques.Gestes écocitoyens


 

Cosmétique Bio


COMPARAISON DES ÉLEVAGES TRADITIONNEL,BIO ET LABEL ROUGE POUR CHAQUE ANIMAL
Calendrier perpétuel

DÉCLARATION UNIVERSELLE
DES DROITS DE L'ANIMAL





ÉCOVOLONTARIAT
MODE D'EMPLOI























Notre Planète info







CALCULEZ VOTRE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE



 

 

 

 

 

logo.jpg

FREEMEN

est un réseau de blogs, dont les auteurs sont convaincus que :

• le changement climatique est un problème majeur, pas uniquement écologique,
mais aussi politique et économique

• s’attaquer sérieusement à ce problème implique une remise à plat de nos modèles
économiques et, particulièrement, de la notion de « croissance »

Au delà, comme le nom « Freemen » l’indique, chacun pense, écrit ce qu’il veut, comme il le veut, sur son blog. L’ensemble de ces contenus doit petit à petit former une nouvelle « chaîne », un nouveau «journal», chacun parlant de politique, mais aussi, d’art, de ciné, de tout. En créant des liens entre eux, les « Freemen » augmentent la visibilité de chacun d'eux. Rejoignez-les, rejoignez-nous …


La pile Freemen, Agrégateur

Vampyr sentimental
Marionnettes en prison
Voyages en poésie
Equilibre instable
Géoclic
Le grand ménage
Activart (Intelliblug)
ChampG
_002
A tous les hommes libres
Adamantane.orgue
Bar Nabé
Blog Citoyen
Blokomondi
Carnets de Nuit
Dernières nouvelles de l'homme
Dieu des chats
Le XXIIème siècle sera Utopie...
Dérapages
Ecolodujour
Entre Rêve et Réalité
Esprit Libre
Grande Question
Javafred
Juliette Robert
L'ex(con)centrée
La Danse du Temps
La fin du capitalisme
La liste à suivre
Le site de la pauvreté intérieure
Le Blog à Rythme
Les méditations du sauvage
Malisan
Melanchalys
Mon Paysage
Nathalie NGK
PoliTIK'show
Regard Sur
SDF
Sab et l'autre
Sebos31
Tristram Shandy
Welcome To The Brave New World
Adam Kesher
Nues > news blog
Eco-echos
MetaBlog Journal de l'Hypertexte
Source de la vie
Chambre avec vue
Quotidien Durable
Remises en cause
Noolithic
Sof
Fsens
Muji
Mitsu Girlz
Duplex
La Faim d'un monde
Le Mague
Toucher Rectal
EKoloGik.com
Chroniques Martiennes
Daeron
Emile Bonjour
Fragola
Mythologie(s)
Ostende
Envie d'ailleurs
Michalon
Fred de Mai
Imagine 2012
Imagine 2050
Slovar les nouvelles
Utopie possible
Skyblogscope
Un œil sur la planète…
Pticrom
Samuel Desgane
Lux
Crise dans les medias
Le Barrablog
La grande confusion
Tout allant vert
Europeus
Le Monde citoyen
Objectif planète
Aquafiestas
Gouvernance
La rage du peuple…
Cap21 Normandie
Moneinonline
Des bulles
Thierry Crouzet
Développement durable et communication
Page 2007
Débords
This is the end
On refait le blog

Zara-écolo


Retour à freemengoogle

27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 00:00

Voici la transcription d'un interview de Philippe Desbrosses (agriculteur et docteur en sciences de l'environnement, expert auprès des institutions européennes), que j'ai trouvé dans l'excellente revue "NOUVEAU CONSOMMATEUR éthique et responsable" numéro 18 de février-mars 2007. Ce monsieur dit tout le bien que je pense à propos des OGM et de notre démocratie qui est devenue multinationalecratie, mais en beaucoup mieux que moi:

Par EEM
Nous venons de découvrir que depuis Octobre 2006, la France est condamnée à une astreinte de 168 800 € par jour pour non conformité à la législation nationale en regard de la directive sur l'utilisation des OGM. Selon vous, comment en est-on arrivé là?


Je suis indigné par ce scandale et par l'attitude de nos responsables politiques qui nous ont amenés dans une telle dérive et qui n'assument pas leur responsabilité.
Si je dois trouver une explication à une telle stuation qui dure depuis 6 ans, je pense qu'on peut légitimement suspecter les gouvernements, dans cette affaire, de servir davantage les intérêts des sociétés anonymes productrices de plantes génnétiquement modifiées et brevetées que l'intérêt général du Pays qu'ils sont sensés défendre. Nous sommes en droit de nous demander s'il n'existe pas les mêmes pactes de corruption entre certains décideurs (élus du oeuple) et des firmes, comme celles qui existent avec les experts scientifiques chargés d'évaluer leur produits?
Pourtant l'opinion publique est majoritairement contre (plus de 80%), malgré cela et toutes les alertes des scientifiques indépendants sur les risques avérés des OGM, nos décideurs, en totale contradiction avec le principe de précaution laisse contaminer volontairement et illégalement notre territoire pour qu'il n'y ait plus de retour en arrière.
Les affaires de l'amiante, de sang contaminé et de la vache folle n'ont pas servi de leçon à ces représentants peu scrupuleux, même le spectre de l'opprobre et de la prison ne semble pas les inquiéter. Aprés nous le déluge semblent penser ces bons apôtres. En outre cette situation sera supportée financièrement par le "citoyen contribuable" qui non seulement sera victime de ces choix arbitraires, mais qui doit payer poUr cette faute politique.


Cette confusion ne risque-t-elle pas aussi de retarder le véritable débat citoyen sur les OGM?


La question fondamentale qui se pose devant ce déni de droit, dont devraient s'emparer tous les juristes et magistrats dignes de leur mission, c'est le détournement du droit qui s'opère actuellement en catimini au profit des multinationales du génie génétique.
Tout agriculteur dont les cultures sont contaminées par des OGM n'est plus propriéraires de ses cultures et de ses semences, en raison des brevets déposés par la firme à qui appartient ces OGM. Étant donné qu'il n'existe aucun moyen pour un agriculteur de se protéger de cette contamination, les pollueurs acquièrent un droit de fait. Par ailleurs, les faucheurs volontaires d'Ogm sont poursuivis en justice pour "atteinte au droit de propriété", même lorsque l'autorisation délivrée par le ministère de l'Agriculture a été annulée par le Tribunal Administratif.
Si le droit de propriété ouvre sur des abus tels qu'il devient impossible aux consommateurs de refuser les Ogm et aux paysans de refuser de les cultiver, que reste-t-il du sens du droit dans ce pays?
Des multinationales soutenues par des hommes politiques inconséquents, qui considèrent les opposants et l'opinion publique -qui elle est majoritairement contre les Ogm- comme quantité négligeable! Et ne veulent pas de ce débat parce qu'ils ont peur de leur population mieux informées qu'eux sur les conséquences abbérantes et les tragédies qui se jouent déjà, là où les Ogm sont largement utilsés.
Sommes-nous gouvernés par des politiciens irresponsables ou mal intentionnés qui abdiquent devant l'offensive des multinationales? J'ajoute en tant qu'administrateur du GRIIGEN ce qui s'est passé l'année dernière à la même époque. Le gouvernement de la France a adressé une lettre à la Commission Européenne lui demandant expresssément de ne plus permettre la communication des dossiers sanitaires
concernant les Ogm parce que cela pourrait nuire aux producteurs des Ogm. Cela veut dire que notre gouvernement est plus préoccupé par les intérêts financiers et mercantiles des firmes que par la santé des citoyens.
C'est invraisemblable!
Faisons le compte: le citoyen privé de débat, plus le risque de contamination des terres et la facture considérable à payer, plusieurs dizaines de millions d'euros, plus des astreintes de 300 à 500 000 euros par jour de retard à la transcription de la directive! L'incurie est totale.


...pesticides et Ogm constituent une bombe à retardement...




Comment se fait-il que dans notre démocratie si bien établie, les représentants du peuple soient devenus si sourds à la voix de ceux qui les ont élus? Et cherchent à imposer contre toute logique scientifique leur volonté?
Ce 20 mars 07, les décrets Ogm, en application des directives européennes, viennent de sortir, mais la France continuera à payer, ce n'est pas une loi.
Une distance de 50 m a été instaurée entre un champ Ogm et non Ogm, il est à parier que le pollen emporté par le vent ou quelques insectes ou oiseaux s'arrêtera avant cette limite. Il est vrai que l'on voit tous les jours des pollens se ballader avec un mêtre ruban sous le bras. Veuillez pardonner mon amertume.
Au Mexique, depuis 2001, la contamination du maïs traditionnel par le maïs transgénique a été établie.
Dans les pays du Tiers-Monde, cour de récréation pour toutes les multinationales, les agriculteurs sont parfois "obligés" d'acheter des semences Ogm sinon ils se retrouvent en prison. Exemple encore plus poussé de collaboration entre un état et une multinationale.
Lorsque des paysans se sont endettés pour acheter ces semences, soi parce qu'ils y ont été obligé soi parce qu'ils ont été convaincu par les arguments des VRP des Ogm, et que celles-ci ne donnent pas les résultats escomptés et que l'année suivante il faut en racheter, bon nombre de paysans se retrouvent ruinés, perdent tout, certains abandonnent leurs terres ancestrales pour venir grossir les bidonvilles, d'autres se suicident, ceci se voit surtout en Inde pour le coton. En Amérique du Sud avec le soja, les paysans découvrent peu à peu que les "mauvaises herbes" deviennent de plus en plus tolérantes à l'herbicide et qu'il faut multiplier les doses, détruisant les terres, détruisant l'agriculture petit à petit.

VIDÉO SUR LE COTON EN INDE










VIDÉO SUR LE SOJA EN ARGENTINE


 








POUR UNE AGRICULTURE PAYSANNE, FAMILIALE, BIOLOGIQUE, RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT.




Partager cet article

Repost 0

commentaires

zara whites 27/03/2007 19:07

tu sais ma cherie, je crois que l'argent rend sourd...ce n'est pas scientifiquement prouvé (hihi) mais la preuve est bien là, on a qu'à regarder notre chèr gouvernement. C'est aussi pour ça que dimanche je serais là à Trocadero, ce n'est pas grand chose, mais plus on est, mieux c'est!